En ce moment
 

Yann Moix portera plainte contre ses parents pour maltraitance : "Nous allons porter cette histoire devant le tribunal" (vidéo)

Yann Moix portera plainte contre ses parents pour maltraitance :
©TPMP

Dans Touche pas à mon Poste ce mardi, Maître Patrick Klugman est revenu sur les accusations de maltraitance familiale avancées par Yann Moix dans son dernier livre.

Yann Moix ne compte pas donner raison à sa famille qu'il accuse de maltraitance familiale et mènera l'affaire en justice, a expliqué son avocat dans TPMP.

Dans son dernier livre, paru fin août, l'écrivain accuse ses parents de maltraitance. Par le passé, Yann Moix avait déjà révélé avoir été un enfant battu. Mais dans Orléans, son dernier roman, il parle de réalité autobiographique.

Le père de Yann Moix nie avoir été violent avec son enfant et affirme que c'est lui qui était violent durant son enfance. Alexandre, le frère de l'écrivain, va dans le même sens : il dit dans une lettre ouverte avoir été maltraité durant l'enfance par son frère aîné, qu'il qualifie de "bourreau travesti".

Impossible de savoir qui dit vrai et c'est probablement la justice qui devra trancher. Maître Patrick Klugman, l'avocat de Yann Moix, a expliqué son client ira en justice pour tenter de démontrer qu'il est la victime.

"Son frère dit que c'était faux mais nous on a des preuves que c'est vrai. Ces preuves sortiront parce que ce procès que tout le monde attend, c'est nous qui allons le faire", a lancé l'avocat, "parce que nous n'avons plus le choix", ajoute-t-il.

Face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, l'avocat a également remis en cause les propos d'Alexandre Moix.  "Ce n'est pas un enfant qui a été battu lui aussi. C'est très pervers ce que fait le frère. Il dit en fait 'Les violences dont Yann Moix se dit la victime, c'est moi qui les aies subi de sa part'. C'est une substitution absolument monstrueuse. Et c'est pour cette raison-là, parce qu'à un moment, on n'a plus le choix, que nous allons porter cette histoire devant le tribunal. Dans un temps serein, dans un huis clos où on pourra s'expliquer et où chacun fera face enfin à ses responsabilités."

Vos commentaires