En ce moment
 

TPMP accusé de banaliser le viol conjugal: le CSA reçoit 650 plaintes de téléspectateurs choqués

TPMP accusé de banaliser le viol conjugal: le CSA reçoit 650 plaintes de téléspectateurs choqués

Ce jeudi, sur le plateau de Touche pas à mon Poste, les chroniqueurs de l’émission étaient invités à dire s’ils étaient pour ou contre la polémique Fun Radio à propos du consentement sexuel. Le CSA a été saisi, de nombreux téléspectateurs accusant l’émission de Cyril Hanouna de banaliser le viol conjugal.

Pour rappel, voici la question qui a lancé la polémique : "Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l’amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal ?". C’est l’émission Lovin’Fun, sur Fun Radio France, qui a demandé cela sur Twitter. Une question qui a suscité la polémique. Dans "Le quart d’heure sans filtre" de Touche pas à mon Poste, les chroniqueurs étaient invités à dire s’ils étaient choqués ou non par cette polémique. Gilles Verdez faisait partie des seules personnes choquées, affirmant que "c’est l’apologie du viol. Le viol conjugal, c’est 20 ans de prison, ça a mis très longtemps à être reconnu. On ne peut pas faire ça".

Mais d’autres chroniqueurs ont banalisé le cas de cette auditrice. Des interventions qui ont choqué de nombreux téléspectateurs. Selon le Huffington Post, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a reçu depuis jeudi soir près de 650 plaintes. Vendredi matin, C8 n’a d’ailleurs pas rediffusé l’émission de la veille.

Ces propos qui ont choqué, les voici. "Des choses qui se font quand l’une ou l’autre des personnes dorment, c’est tout à fait mignon, c’est tout à fait sympa", a déclaré Delphine Wespiser. De son côté, Mathieu Delormeau a expliqué qu’"employer le mot viol pour ça, c’est une honte pour les gens qui se font violer. Il y a des gens qui se font violer, on sait vraiment ce que c’est que le viol. 99% des gens ont compris la question : c’est réveiller sa copine qui a envie de dormir et pas envie de faire l’amour. C’est pas un viol en l’attachant, en la contraignant".

Ces propos ont choqué de nombreux internautes. "A ce stade, je n’ai plus les mots devant tant d’irresponsabilité et d’irrespect pour les victimes de viol en direct." "Rarement vu un tel niveau de connerie. Ces propos sont totalement irresponsables, ignorants et criminels. Pour rappel, 80% des viols sont commis par des proches de la victime. Dans 34% des cas, le viol est commis au sein du couple."

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Les chroniqueurs ont tenté de s’excuser maladroitement sur Twitter. "Les amis, désolé si mes propos ont été mal compris hier dans TPMP. Je ne banalise évidemment pas le viol conjugal qui est une réalité et doit être puni sévèrement. Toutes mes excuses si mes propos ont heurté certains", a notamment tweeté Matthieu Delormeau.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Regardez la séquence ci-dessous :

Vos commentaires