En ce moment
 

Scandale Quesada: la production des "12 coups de midi" a-t-elle demandé à un ex-candidat de se taire ? (vidéo)

Scandale Quesada: la production des
© TPMP

Christian Quesada, ancien candidat et gagnant du jeu "Les 12 coups de midi", a été mis en examen et écroué pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d'images pédopornographiques". L'homme avait marqué les téléspectateurs en 2016 et 2017 en enchaînant près de 200 participations à l'émission de TF1. Le natif de l'Ain avait été à l'antenne quotidiennement pendant six mois et avait gagné plus de 800.000 euros (dont une partie en cadeaux).

Jérémy Delapierre, ex-candidat des "12 coups de midi", affirme avoir signalé le comportement "bizarre" de Christian Quesada à la production. "J'ai mangé et joué contre Quesada aux 12 Coups de Midi jusqu'au face-à-face. J'ai interpellé les équipes pour leur dire qu'il était "bizarre", sans doute "atteint de pathologies psychiatriques". On m'a demandé de me taire, conformément au doc signé. La production savait-elle ? Et je m'interroge sur le lien entre les équipes et Quesada. Pour rappel, cette même prod lui avait demandé de fermer un blog très douteux. Qu'il reverse l'argent gagné restant à des associations qui agissent contre la pédophilie & co", a écrit l'ancien candidat sur Twitter.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.


Rappel des faits

L'homme de 54 ans a reconnu les faits. Il a été placé en détention provisoire à l'issue de sa mise en examen. "Des centaines d'images et vidéos compromettantes de mineurs et d'enfants subissant des viols et agressions sexuelles, qu'il échangeait avec d'autres internautes, ont été retrouvées sur ses ordinateurs", a indiqué le procureur de la République de Bourg-en-Bresse Christophe Rode.

"Il se rend compte de gravité des faits mais explique avoir seulement consulté ces images et n'avoir jamais commis d'agression sexuelle", a précisé le magistrat. Les enquêteurs sont remontés jusqu'à lui suite à la plainte d'une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur internet avec un autre personne se faisant passer pour un mineur. "Il lui demandait de se dévêtir, de lui envoyer des photos dénudées et lui a fait des propositions ouvertement sexuelles", a ajouté le magistrat.

Au RSA avant sa participation au jeu de TF1, ce père célibataire de deux enfants, dont la vie avait radicalement changé après ses nombreuses victoires, avait publié son autobiographie en 2017 pour raconter son parcours.

La vie de cet homme, qui s'est illustré dans d'autres jeux télévisés comme "des chiffres et des lettres et avait été surnommé "le professeur" dans l'émission de TF1, devait être également prochainement adaptée sur grand écran, selon plusieurs interviews données par l'intéressé à la presse.

Vos commentaires