En ce moment
 

Julien Bert (Les Marseillais) accusé de trafic de drogue de grande envergure (vidéo)

Julien Bert (Les Marseillais) accusé de trafic de drogue de grande envergure
© TPMP

Julien Bert est accusé d'avoir participé à un trafic de drogue de grande envergure il y a 5 ans. Il comparaissait le 3 avril pour détention, importation de drogue et association de malfaiteurs, selon le magazine Public, relayé par Téléstar. Cyril Hanouna est également revenu sur cette affaire sur le plateau de Touche pas à mon poste.

La police le soupçonnerait d'avoir transporté des valises remplis de drogues à l'aéroport de Punta Cana en publique Dominicaine et ainsi servi de porte-valises en 2014, écrit le magazine. L'homme avait été arrêté par la brigade des stupéfiants alors qu'il rentrait chez lui en 2015. "Je rentrais de boîte et j’ai trouvé la police devant chez moi. Ils m’ont mis les menottes, il ont défoncé ma porte, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Ça a été une arrestation musclée, car je me suis débattu", expliquait-il à Voici en 2015.

Pourtant les accusations ne seraient pas nouvelles...Le candidat des "Anges" et des "Marseillais" avait déjà clamé son innocence. "J'ai connu des gens dans le milieu de la nuit à Paris. On sortait souvent mais je ne savais pas ce qu'ils faisaient (...) On s'appelait régulièrement et on m'a pris pour l'un d'eux. J'ai été soupconné d'importantion et détention de stupéfiants à l'international et association de malfaiteurs. J'étais parti en vacances avec eux et les policiers ont cru que j'avais rapporté de la drogue", s'est défendu le candidat de téléréalité. "En aucun cas je n’ai fait passer des valises ! J’ai refusé catégoriquement cette transaction. J’ai dû en venir aux mains afin de faire entendre mon refus. J’ai même été menacé de représailles en France pour ça (...)J’ai été naïf de penser qu’on pouvait m’offrir un voyage sans aucune contrepartie (...) J’ai été manipulé à cause de mon jeune âge et de mon insouciance", a ajouté Julien Bert. Mais cette version n'aurait pas convaincu la police.

Le procureur a requis deux ans de prison ferme contre l'homme de 27 ans lors de l'audience du 3 avril. "Je m'en veux pour ma famille, pour mes proches et pour toutes les personnes que j'ai probablement déçues", s'est excusé l'homme. Verdict le 7 mai.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires