En ce moment
 

Jean-François Piège forcé d'intervenir en pleine épreuve de Top Chef: "Mérouan, il m'énerve" (vidéo)

Le chef a dû remettre les choses au clair avec sa brigade lors de l'épreuve en relais.

Une fois n'est pas coutume, c'est sur de la pâtisserie que les candidats de Top Chef étaient jugés cette semaine en première épreuve. Ils devaient se relayer dans les différentes étapes. Et dans la brigade de Jean-François Piège, c'est Merouan qui a débuté les préparations en s'occupant de réaliser un cake, censé être moelleux. Mais au moment où son coéquipier, Baptiste, sort le biscuit du four, il se rend compte que cela ne va pas du tout.

Jean-François Piège vient juger lui-même les dégâts : "Merouan, il m'énerve. Sa génoise est totalement ratée", lance-t-il. Il interpelle Baptiste : "Moi je ne suis pas d'accord. La façon dont Merouan l'a fait, il est pas moelleux."

Il ne peut qu'acquiescer : "C'est un peu comme un morceau de bœuf trop cuit, ça fait un peu de la semelle". Baptiste réagit donc en essayant d'imbiber la pâte d'huile de noisette, mais Jean-François Piège n'y croit pas beaucoup.


Anissa "sauve" l'épreuve

C'est finalement Anissa, la troisième candidate de la brigade qui trouve la solution en prenant son relais. Elle envisage d'abord de refaire un biscuit, mais comprenant qu'elle n'aura pas le temps, elle décide de plutôt imbiber le biscuit dans un sirop. "Nickel", pour Jean-François Piège : "Cette semelle, elle devient moelleuse parce qu'elle se gorge d'eau, et on est passé  du côté semelle au côté fondant". Pour lui, Anissa a "sauvé" l'épreuve.

Vos commentaires