En ce moment
 

"Pour qui il se prend, le rappeur?": Bigflo et Oli commentent les plats des candidats de Top Chef

Cette semaine dans Top Chef, les candidats sont partis cuisiner à Toulouse, ville de cœur du chef Michel Sarran. L'épreuve s'est déroulée dans l'un de ses restaurants, au cœur de la ville. Son défi lancé aux candidats: revisiter le cassoulet, pour qu'il soit plus moderne, et "anobli" dans son apparence: "Je veux le cassoulet de demain, le cassoulet du 21e siècle", a expliqué le chef de brigade, qui pour l'occasion, a fait appel au chef doublement étoilé Bernard Bach pour épauler ses candidats.


"On a tous été élevés au cassoulet"


Michel Sarran, qui n'a rien vu de l'épreuve, a dû sélectionner les 4 assiettes qui selon lui, ont le mieux anobli et modernisé le cassoulet. Et ce, simplement sur le visuel. Le cassoulet en trois services, proposé par Merouan, s'est facilement qualifié. L'assiette "Cassoulet de Toulouse en texture", réalisée par Guillaume et Samuel, n'a quant à elle pas été retenue: "Il y a du beau travail aussi, gros travail sur les viandes, on voit les saucisses avec une petite panure autour, il y a plein de textures. Mais le visuel, je le trouve un peu terne quand même", a estimé Michel Sarran.

Pour déguster ces cassoulets "modernisés" retenus, le chef s'est entouré d'une équipe de Toulousains: les rappeurs Bigflo et Oli, ainsi que les rugbymen Maxime Médard et Yoann Huget. "On a tous été élevés au cassoulet, c'est un moment de partage", estime le chef Sarran.


"J'ai l'impression que c'est un falafel"

Et les plats ont eu de quoi surprendre les invités de cette émission. Lorsque l'assiette d'Anissa et Baptiste est arrivée, en deux services, elle a eu le don d'interpeller: "Pour le coup, si on m'amène ça sans me dire ce que c'est, je n'ai aucune info que c'est un cassoulet, j'ai l'impression que c'est un falafel", a réagi Bigflo.



"Ça envoie niveau sel"

Camille proposait, pour son "cassoulet moderne", une purée de haricots "coco", des boudins de chair à saucisse vapeur, une tuile de pain de mie et des cubes de canard. "C'est un peu salé quand même. Ça envoie niveau sel", estime Oli. "Pour qui il se prend, le rappeur?", plaisante son frère, Bigflo. "On a quand même une harmonie de textures et de goûts qui est très plaisante à déguster. La cuisson est bien faite, et c'est très parfumé", estime Michel Sarran. "C'est très bon, moi je me régale en fait", ajoute Bigflo. Tous ont retrouvé le goût du cassoulet dans l'assiette.


Merouan, un "créateur"


L'assiette retenue a finalement été le cassoulet en trois temps, grâce à laquelle Merouan a décroché la qualification. "T'es allé très loin, avec des petites notes différentes, qui n'ont rien à voir avec la tradition. Moi, j'ai aimé cette approche", a réagi Michel Sarran. "Contre toute attente, c'est Merouan qui gagne. Il est très malin. C'est un créateur. Et ça, ça me plait", estime Jean-François Piège, son chef de brigade.

Vos commentaires