En ce moment
 

Jean-Luc Reichmann à propos de l'affaire Quesada: "Peut-être même que je m’en serais occupé moi-même de ce mec!"

Jean-Luc Reichmann à propos de l'affaire Quesada:
© Images Isopix

Quand on lui parle de Christian Quesada, Jean-Luc Reichmann ne mâche pas ses mots.

Il y a quelques jours, Jean-Luc Reichmann était invité sur RFM dans l'émission 'Une heure avec'. Bien évidemment, l’animateur des "12 Coups de Midi" n’a pu échapper aux questions concernant l’affaire Quesada. Depuis le début de cette affaire, Jean-Luc Reichmann est régulièrement interrogé à ce propos après avoir côtoyé Christian Quesada pendant près de 200 émissions.

"Je suis tombé du 15e étage quand j’ai appris ça en même temps que tout le monde. Ça a été une horreur parce que ça peut nous arriver à tous. Preuve en est. Cet individu a été adoubé. Tout le monde l’a montré comme un être exceptionnel", s’exclame l’animateur.

Pour rappel, l'ancien candidat de jeux télévisés Christian Quesada a été écroué pour "corruption de mineur" et "détention de diffusion d'images pédopornographique". L’homme avait déjà été condamné à deux reprises pour des infractions à caractère sexuel avant son passage à l’antenne. Une question se pose alors: la production de TF1 connaissait-elle le passé du candidat et l’a t-elle volontairement ignoré?

"Le problème Jean-Luc, c'est que Christian Quesada a déjà été condamné trois fois pour des faits similaires, en 2001, 2003 et 2011. Apparemment, la production ne va pas chercher dans les dossiers des candidats ?", s’interroge Bernard Montiel. Énervé qu’on le questionnne inlassablement sur la responsabilité de la production, l’animateur rétorque : "Comment veux-tu que je sache tout cela ? Pourquoi on parle après et que l’on ne me dit pas pendant? Si j'avais eu la moitié de l'ombre d'un doute pendant qu'il était là ou même avant mais j'aurais tout fait arrêter sur l'instant !"

Si ça peut aider à faire parler, je me dis 'Ouf, on aura un peu gagné quelque chose'

Jean-Luc Reichmann ne mâche pas ses mots. Il ajoute: "Peut-être même que je m’en serais occupé moi-même de ce mec parce que ce sont des choses qui sont insupportables pour moi qui défend depuis 7 ans Leo Mattei, la Brigade des mineurs. J’essaie de faire de la prévention".

De son côté, Christian Quesada a reconnu les faits, tout en précisant n'avoir jamais commis d'agression sexuelle. Il avait marqué les téléspectateurs en 2016 et 2017 en enchaînant près de 200 participations à l'émission "Les 12 coups de midi". L'habitant de l'Ain avait été à l'antenne quotidiennement pendant six mois et avait gagné plus de 800.000 euros.

Jean-Luc Reichman espère que l’éclatement de cette affaire libérera la parole des jeunes victimes d’agressions. "Si ça peut aider à faire parler, je me dis ‘'Ouf, on aura un peu gagné quelque chose", conclut-il.

Vos commentaires