En ce moment
 

Emilie Dupuis nous raconte sa première météo sur RTL-TVI et révèle qui est son modèle: "Elle me manque beaucoup" (vidéo)

  • "Au début, je tombais sur moi-même"

  • "Daniela est l’un de mes modèles"

 

RTL People a récolté les impressions d'Emilie Dupuis, qui officie désormais à la présentation de la météo sur RTL-TVI.

Emilie Dupuis a présenté ses tous premiers bulletins météo sur RTL-TVI. L’animatrice de 32 ans nous a livré ses impressions.

Comment se sont passées ces toutes premières météos?

"J’ai commencé jeudi, jour de l’été, c’était hyper stressant, heureusement Sabrina (Jacobs, ndlr) était là pour m’épauler si j’avais le moindre petit souci technique, parce qu’il faut savoir qu’à la météo, c’est nous qui préparons les cartes. De 11h30 à 13h30, on est le nez sur l’ordinateur, au téléphone, avec l’IRM, pour essayer d’avoir un maximum d’infos et d’être au plus proche de la réalité et de l’actualité. Aujourd'hui (mardi, ndlr), je vole de mes propres ailes, ça c’est assez bien passé. Mais le RTL INFO 13H a demandé que je vienne donner plus de précisions dans le journal, chose que j’ai faite, mais tout est très condensé, c’est vraiment intense comme rythme, je prends tout doucement mes marques, ça commence à aller".


Comment se passe une journée à la météo ?

"On reçoit un premier bulletin à 6h30 du matin. Dès que je me réveille, je prends connaissance de ce bulletin, comme ça j’ai déjà une idée de ce qui nous attend, des anticyclones, des dépressions, et puis direction le boulot. On appelle l’IRM pour savoir exactement ce qui va se passer aujourd’hui mais aussi les jours à venir. Ensuite il y a le maquillage, la coiffure. De 11h30 à 13h30, on est le nez dans le guidon, parce qu’on doit être à 12h45 à l’antenne, et on va développer un sujet. Par exemple, aujourd'hui, j’ai expliqué comment bien s’hydrater en cas de fortes chaleurs. Après le RTL INFO, vers 13h30, 13h40, c’est un bulletin météo qui est en direct et qui tourne autour de 4 minutes 30 secondes, donc il faut quand même pouvoir le faire".


Emilie, tu es rompue à l’exercice de la télévision. Mais il y a eu Place Royale, maintenant la météo… c’est à nouveau un tout autre monde à appréhender ?

"Depuis mon arrivée, ça fait plus de 7 ans chez RTL, je suis un petit peu passée par tous les stades : j’ai fait le foot, les animaux, les têtes couronnées (et ça continue, pour la rentrée), maintenant me voilà à la météo. J’ai pris beaucoup de plaisir, je ne pensais pas avoir autant de plaisir en présentant la météo. Mais c’est vrai que c’est comme un nouveau challenge, c’est super excitant. Il y a déjà une bonne connaissance de la météo à avoir, ça j’ai dû apprendre, j’ai quand même eu deux semaines de formation, après il y a aussi la gestion de l’espace, parce qu’on est en miroir dans ce studio, au début, je tombais sur moi-même, ça n’allait pas du tout. Il y a vraiment quelque chose à assimiler. Aussi, il faut pouvoir anticiper. Quand j’appuie sur le petit bouton pour changer de carte, il faut savoir qu’il y a au moins trois ou quatre secondes avant l’arrivée de la fameuse carte. Il y a vraiment une mécanique à apprendre, et c’est vrai qu’au début, je perdais un petit peu les pédales. Au fur et à mesure, je me suis entraînée, parfois toute seule dans le studio, et j’ai réussi à comprendre, et maintenant, ça va, je maîtrise plus ou moins".


Tu as, lors de ta première météo, expliqué le solstice d’été. Dans les phénomènes météorologiques, il y a des termes parfois compliqués à expliquer, non ? 

"Je pense que les termes, en météo, c’est assez compliqué dans le sens où les infos que l’IRM nous donnent sont compliquées, et notre rôle, c’est de simplifier, parce qu’on s’adresse à nos téléspectateurs, la plupart d’entre eux ne sont pas des experts de la météo, donc il faut simplifier les termes, afin que tout le monde puisse comprendre. Maintenant, un anticyclone, une dépression, on en parle, mais je pense qu’il ne faut pas trop compliquer. Les gens ont juste envie de savoir comment s’habiller le jour même ou le lendemain, comment ils vont pouvoir organiser l’anniversaire de la petite, s’ils vont pouvoir faire un barbecue ce week-end… C’est ce genre de choses que le téléspectateur a envie de savoir".


As-tu un modèle dans la présentation de la météo ?

"J’aime beaucoup Evelyne Dhéliat, maintenant c’est vrai que mon amie Daniela Prepeliuc (à qui elle a succédé à la présentation de la météo sur RTL-TVI, ndlr) est un modèle. Elle me manque beaucoup d’ailleurs, ça me fait bizarre, parce que si on m’avait dit qu’un an plus tard, je "prendrais sa place" je serais un peu tombée des nues. C’est vrai que c’est une fille qui est passionnée, très intelligente, qui fait ça bien. Je pense que Daniela est l’un de mes modèles.


Quelle est ton actu de la rentrée ?

"Place Royale reviendra, avec un rythme différent, mais on sera toujours au rendez-vous avec Thomas. On me verra assez souvent pour le bulletin météo, c’est cool, je suis vraiment ravie de retrouver les téléspectateurs pour ce rendez-vous !"

Vos commentaires