En ce moment
 

Diam's se confie (enfin) après des années de silence: "Le sentiment d’être comme fissurée de l’intérieur"

Diam's se confie (enfin) après des années de silence:
© Image Belga

Depuis des années, elle se fait discrète et se tient désormais loin des caméras. Mais dans le cadre d'un numéro spécial du magazine français Paulette consacré à la spiritualité, l'ex-rappeuse a accepté de se confier. Celle qui a radicalement changé de vie, qui ne se fait plus appeler Diam's mais Mélanie Georgiades, revient sur ses années de médiatisation. 

Tout au long de cette interview, le sujet abordé est celui de la foi. "Dans un monde aussi matérialiste que le nôtre, on fait souvent passer le croyant pour un être faible, semblable à un naufragé qui n’a pas d’autre choix que de s’accrocher au radeau de la foi pour ne pas se noyer", confie-t-elle.

Son radical changement de vie a longtemps été critiqué. Incomprise, Diam's raconte que rompre avait sa vie de star est apparu comme une évidence. "Au-delà de l’épuisement et du stress que subit le corps, il y a aussi le sentiment d’être comme fissurée de l’intérieur, d’être un puzzle divisé en une infinité de pièces qui cherchent désespérément à prendre forme. Comme si ton âme criait à l’aide et que, pour être soignée, elle réclamait autre chose que des antidépresseurs", confie-t-elle. Elle ajoute: "Notre époque moderne a tué la méditation. Je veux dire qu’on ne prend plus le temps de méditer sur tout ce qui constitue notre quotidien". 


"Je porte le voile de mon plein gré"

La jeune femme s'était déjà confiée dans deux autobiographies dans lesquelles elle revient sur sa conversion à l'islam, ses retrouvailles avec son père, son pèlerinage à la Mecque ou encore sa nouvelle vie de famille. On apprend qu'elle a donné naissance à un deuxième enfant, Abraham, après un divorce et un remariage. 

Si elle a le souci de ne pas s'engager dans des "débats houleux" ou de porter la voix des musulmans, Mélanie Georgiades tient à évoquer la question du voile, qu'elle porte depuis cinq ans. "Je porte le voile de mon plein gré et m'étonne encore d'être méprisée pour cela", avoue celle qui a tiré un trait sur sa carrière musicale.

Diam's avait sorti son dernier album "S.O.S" en décembre 2009 publiant trois ans après "Diam's, autobiographie", brisant ainsi un long silence médiatique. Quelques jours après, elle apparaissait voilée dans une interview télévisée. "Si moi, Mélanie, je m'habille différemment de mes voisins, cela signifie-t-il que je veux du mal au pays qui m'a portée et éduquée ?", s'interroge-t-elle aujourd'hui, craignant que la France se dirige "pas à pas" vers une interdiction du port du voile dans la vie quotidienne.

Vos commentaires