En ce moment
 

Album posthume de Johnny: rock et digne

Album posthume de Johnny: rock et digne

Notre journaliste Amélie Schildt a pu écouter l’album posthume de Johnny pour RTL info. Dès le premier titre, le ton est donné. "J’en parlerai au diable". Rock, sombre, introspectif, guitares lourdes. Avec un texte qui prend tout son sens aujourd’hui : " le jour viendra de répondre de mes actes. J’en parlerai au diable si l’heure vient à sonner. Innocent mais coupable, j’assumerai mes choix..."

Au total, l’album comporte onze morceaux, mais dix vraies chansons. Il inclut aussi un interlude, un morceau purement musical, qui vient compléter les titres enregistrés par Johnny.

L’album n’est pas celui d’un malade. La voix du rockeur est intacte, fidèle à celle des derniers albums et concerts. L’équipe de production nous assure qu’elle n’a pas été travaillée ou trafiquée à posteriori. L’album est très rock, rockabilly même sur "Mon pays c’est l’amour", le titre préféré de Johnny sur cet opus. Ces chansons, l’idole les a voulues à la hauteur des stades. Épiques. Puissantes.

Les thèmes qu’il a suggéré aux auteurs : la mort, la prison ("4m2"). Et cette Amérique qui le faisait rêver.

On retient enfin une chanson qui sonne comme un hommage à ceux qu’il a aimés: "Pardonne moi"("Pardonne moi si tu rêvais d’un autre moi, d’une autre vie. (...) Comment tromper la mort quand elle sourit ?") 

Amélie Schildt

Vos commentaires