En ce moment
 

"J'ai fait le deuil de ma première femme… Mentalement, je suis prêt": les CONFIDENCES des 7 agriculteurs de L'Amour est dans le pré (vidéo)

Chaque saison de L'Amour est dans le pré permet à des hommes, parfois meurtris passé un passé amoureux douloureux, de se remettre en selle et de rencontrer celle qui sera peut-être la femme de leur vie. À l'aube de cette nouvelle saison, nous les avons rencontrés et ils se sont livrés sur leur passé, sur les raisons qui les ont menés à franchir le pas de s'inscrire à l'émission.

Manu, Benoit, Bernard, Tanguy, Pol, Etienne, et Herman… Ils ont parfois connu l'amour, mais aujourd'hui ils sont seuls, depuis  plusieurs années parfois et certaines relations passées ont laissé des traces. D'autres ont tout donné pour leur métier et ont oublié de penser à eux.


Pour Herman, "c'est pas facile"

C'est le cas d'Herman, un fermier originaire d'Overijse qui s'est installé en Wallonie. Il a tout donné pour sa ferme mais à l'approche de ses 40 ans, il se rend compte qu'il est seul et qu'il voudrait fonder une famille avant qu'il ne soit trop tard.

"Quand on a repris la ferme, il n'y avait pas trop de temps pour les filles, raconte-t-il. À ce moment-là, je n'avais pas le temps et puis ça ne m'intéressait pas trop. C'était la ferme avant tout et ça devait tourner. Et puis maintenant, tout est comme il faut et les filles sont parties ailleurs".

Il n'avait que 22 ans lorsqu'il s'est installé en Wallonie. Et même si aujourd'hui, il se sent bien ici, il n'a pas été immédiatement à l'aise. "On te regarde d'abord avant de venir te parler, explique Herman. C'est pas facile d'aller vers une fille et de construire quelque chose de sérieux".


La solitude pèse à Benoît

Parmi les difficultés épinglées par les agriculteurs rencontrés au fil des saisons de L'Amour est dans le pré, la solitude est souvent citée. C'est le cas de Benoît, 47 ans, de Quevy. Il a été marié pendant 2 ans et demi, mais "ça n'a pas marché", explique-t-il sans vouloir entrer dans les détails. Depuis, il a rencontré une ou deux femmes mais rien de sérieux. 

 "J'aime bien parler, la solitude je n'aime pas trop, confie-t-il. À midi on rentre, on est tout seul, le soir, on est encore tout seul, puis les nuits, on est tout seul…". C'est dans l'espoir de rencontrer une femme qui aime danser, sortir et rire qu'il s'est inscrit à l'émission.


Manu a eu "des coups durs dans la vie"

Manu aussi a connu une belle histoire d'amour dans sa vie.  Le Montois de 51 ans est plutôt timide mais poussé par son entourage, il s'est décidé à se donner une nouvelle chance de connaitre l'amour. "Je me suis marié tard, nous confie-t-il. Pas par choix mais parce que j'ai eu des coups durs dans ma vie qui ont fait que ça ne s'est jamais fait. Je me suis marié à 43 ans, j'ai vécu de superbes années. Ça s'est cassé il y a 2 ans et demi et je ne voulais pas en rester là. J'ai envie de refaire ma vie avec quelqu'un de bien et refaire une famille. C'est ce qui m'a poussé à m'inscrire".


Tanguy "ne veut plus avoir mal"

Des coups durs, Tanguy aussi en a connu alors qu'il n'a que 26 ans. Le jeune homme d'Engis a beaucoup souffert au terme d'une relation amoureuse de 4 ans. "Ça a été fini et là, ça a fait très très très très mal", déclare-t-il. Ses proches l'ont poussé à rencontrer d'autres personnes mais sans succès: "Je ne veux plus avoir mal comme j'ai eu", leur rappelle-t-il régulièrement.

Du coup, Tanguy a entamé l'aventure de L'Amour est dans le pré sur la réserve: "Ce n'est pas vraiment une appréhension, c'est un peu de peur. Peur d'encore une fois ouvrir mon coeur, puis crac boum, c'était pas encore la bonne, encore une qui se fout de ma gueule", craignait le jeune agriculteur.


Bernard n'envisage pas de "vivre tout seul"

Pour Bernard, éleveur de blanc-bleu en province du Luxembourg, il est temps de retrouver quelqu'un avec qui partager sa vie car la solitude le pèse. "Quand on est habitués pendant 20 ans à avoir une femme et les enfants à la maison, puis du jour au lendemain, vous avez les enfants en garde alternée et vous vous retrouvez une semaine tout seul, ça tombe dur, explique l'éleveur de 50 ans. Vivre tout seul, je n'aurais pas su… Terminer ma vie tout seul, c'est impossible".

Divorcé depuis 8 ans, il se sent plus que prêt à refaire sa vie : "J'avais fait le deuil de ma première femme, mentalement, j'étais prêt".


Les deux frères à la recherche d'une "vraie histoire sérieuse"

Et puis, dans cette saison 9 de L'Amour est dans le pré, les téléspectateurs feront plus ample connaissance avec Pol, 34 ans, et son plus jeune frère, Etienne, 27 ans.

C'est leur cousine qui a inscrit l'aîné, et son petit frère a décidé de vivre l'aventure lui aussi. "Je me suis dit que je n'avais rien à perdre, et puis c'est tout", raconte-t-il. Il a bien connu quelques filles, mais rien de sérieux : "Je n'ai jamais eu vraiment d'histoire amoureuse. Ça n'a jamais duré très longtemps".

Quant à Pol, il a connu des histoires lui aussi, mais "ça n'a pas marché", confie-t-il timidement. Du coup, son envie de "trouver la bonne personne" l'a mené à se lancer sérieusement dans l'aventure.

Ils ont donc tous les deux entamé le tournage de l'émission avec le même état d'esprit: "Si on fait ça c'est pour avoir une vraie histoire sérieuse".

Et c'est tout ce qu'on peut leur souhaiter à tous…

Vos commentaires