En ce moment
 

Sans concerter le Palais, Meghan Markle engage une agence de relations publiques pour redorer son image

Sans concerter le Palais, Meghan Markle engage une agence de relations publiques pour redorer son image
©ISOPIX

C'est le Daily Mail qui révèle ce matin cette information étonnante. Lassée par les critiques qu'elle qualifie d'injustifiées à son égard, la duchesse de Sussex, Meghan Markle a embauché une agence américaine spécialisée dans les relations publiques pour redorer son image. Sunshine Sachs est une agence assez controversée outre-Atlantique. Cette firme a déjà dû travailler sur des dossiers délicats tels que ceux concernant la réhabilitation des images de Michael Jackson et du producteur de cinéma Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel.

"Meghan et Harry n'écoutent pas les experts du palais"

Si la duchesse de Sussex a décidé de prendre elle-même les choses en main, c'est notamment parce que cet été, elle aurait très mal supporté être au centre de critiques après avoir voyagé en jet-privé alors que son époux et elle multiplient les discours pour sauver l'environnement.

Âgée de 38 ans, Meghan Markle a rompu avec la tradition royale en embauchant cette firme à l'insu des Windsor. La démarche a en effet offusqué certains employés du palais, comme l'explique une source au tabloïd britannique: "Embaucher une société hollywoodienne pour vous représenter alors que vous êtes un membre de la famille royale est peu orthodoxe, et c'est le moins qu'on puisse dire."

"Les personnes en charge de la communication du Palais sont surpris que le couple ignore depuis de nombreux mois leurs conseils alors qu'ils sont hautement qualifiés et qu'il préfère faire confiance à des étrangers de Hollywood", explique une autre source.

Le palais de Buckingham a confirmé que l'agence de relations publiques allait bel et bien travailler pour la nouvelle fondation créée pour Harry et Meghan, sans préciser si elle allait se focaliser sur l'image véhiculée par la duchesse de Sussex.

En soirée, le compte officiel Instagram du couple des Sussex a publié une phrase célèbre émise par Nelson Mandela: "Il est très facile de casser et de détruire. Les héros,
ce sont ceux qui font la paix et qui bâtissent." Cette publication a étonné de nombreux abonnés qui se demandent si la jeune femme n'est pas en train de faire passer des "messages personnels" via ce moyen de communication publique, alors que le leitmotiv de la famille royale britannique est depuis toujours: "Never complain, never explain." (soit en français, "ne jamais se plaindre et ne jamais donner d'explications".)

Son père, William et Kate: Meghan accumule les conflits

Si l'épouse du prince Harry tient absolument à redorer son image, c'est parce qu'elle s'est retrouvée depuis son mariage au milieu de plusieurs polémiques assez fâcheuses.

Juste avant son mariage royal, Meghan a enduré un conflit public avec son père, Thomas Markle, qui avait été surpris en train de vendre des photos de paparazzi alors qu'il essayait son costume pour les noces. Depuis, la jeune femme a coupé tout contact avec son père. Celui-ci multiplie les appels à une réconciliation dans les médias.

L'épouse du prince Harry s'est également retrouvée au coeur de rumeurs de frictions entre les "Fab Four", le quatuor composé d'elle, son époux et du duc et de la duchesse de Cambridge. Harry reprochant à son frère William et à sa belle-soeur Catherine de ne pas avoir réservé un bon accueil à Meghan alors qu'elle était sa fiancée.

Meghan a de nouveau été critiquée pour avoir apparemment reproché au public de prendre des photos d'elle alors qu'elle était à Wimbledon cette année en compagnie d'amies. Son service de sécurité interpellant les spectateurs présents dans les gradins leur demandant de ne pas prendre de photos. Certains d'entre eux ne savaient même pas qu'elle était dans le stade.

Quelques jours plus tard, le baptême d'Archie, le premier enfant du couple, s'est lui aussi retrouvé au milieu de critiques. Harry et Meghan ne souhaitant pas communiquer les noms des parrains et marraines du petit garçon et ne publiant que deux portraits de famille pris lors de cette occasion.

Un train de vie hollywoodien qui passe mal

Les dépenses du couple sont également jugées comme étant "excessives" par l'opinion publique. Voulant s'imposer comme une icône de la mode, Meghan Markle a affiché une garde-robe impressionnante, et ce, même enceinte, préférant généralement les couturiers internationaux que ceux britanniques. Le coût total, sans cesse dévoilé et revu à la hausse dans la presse pose question.  Sa "baby shower" à New York coûtant plus de 500.000 euros a également été torpillée dans la presse. De même que des rénovations importantes effectuées dans le cottage de Frogmore où Harry et son épouse ont élu résidence dont le prix de 3 millions de livres a été endossé par le contribuable britannique. 

Quatre voyages effectués cet été en jet-privé endéans 11 jours ont provoqué une tempête médiatique autour du couple formé par les Sussex. En effet, le prince Harry et son épouse essayent de s'imposer comme des ambassadeurs de la cause climatique et l'opinion publique et la presse ont critiqué leur manque de cohérence entre leurs propos et leurs actes. 

Plusieurs amies de l'ancienne actrice se sont exprimées suite à ces critiques, les qualifiant de "simple racisme".

Vos commentaires