En ce moment
 

Rose Hanbury, amie de Kate, se vantait ouvertement de sa liaison avec le prince William: "Elle en parle à qui veut l’entendre"

Rose Hanbury, amie de Kate, se vantait ouvertement de sa liaison avec le prince William:
© Isopix

Depuis quelques jours, la rumeur ne cesse d'enfler. Le Prince William a-t-il trompé Kate avec Rose Hanbury, une des meilleures amies de sa femme ? La Britannique de 34 ans connue sous le nom de "marquise de Cholmondeley" se serait vantée d'avoir eu une liaison avec le père de famille, explique Gala.

"L'indiscrétion" se serait produite pendant que Kate attendait leur 3ème enfant, selon le magazine américain 'In Touch' qui aurait obtenu cette information d'une source proche du couple. "Rose ne s’en cache pas. Elle en parle à qui veut l’entendre et tout le gotha est au courant de leur liaison", explique Nicole Cliffe, première journaliste à parler de cette histoire. "Tout le monde le sait depuis des mois", a tweeté un célèbre journaliste britannique avant de supprimer son message.

Kate "s'est immédiatement confrontée" à William, qui a "simplement ri en disant qu'il n'y avait rien à faire". La mère de Charlotte, George et Louis lui aurait ordonné de ne plus avoir de contacts avec la marquise de Cholmondeley et sa famille. "Ils se présentent comme un couple parfait à qui rien ne peut arriver", a déclaré la source à 'In Touch'. "Mais la réalité est que la plupart des couples ont leurs problèmes, et William et Kate ne sont pas différents".


L'ombre de Charles

Traditionnellement, la famille royale britannique ne prend aucune mesure légale spécifique contre ce genre de rumeurs. Le vieil adage était "ne vous plaignez jamais et ne vous expliquez pas". Mais aujourd’hui, William, tout comme Harry, sont prêts à faire les choses à leur manière. Le prince William a donc pris la décision de faire appel à ses avocats, du cabinet londonien Harbottle and Lewis. "La publication de fausses spéculations sur la vie privée de nos clients constitue une violation de la vie privée au sens de l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme", ont écrit les avocats, dans une lettre envoyée à plusieurs médias britanniques en guise d'avertissement.

Certains voient dans cette affaire l'ombre de Charles. Le Prince William suivrait l’exemple de son père, qui a trompé la princesse Diana avec son amour de toujours Camilla Parker Bowles pendant de nombreuses années.

Vos commentaires