En ce moment
 

Meghan Markle : la partie de son corps qu’elle DÉTESTE et qu'elle INTERDIT de prendre en photo

Meghan Markle : la partie de son corps qu’elle DÉTESTE et qu'elle INTERDIT de prendre en photo
(C)ISOPIX

Le Daily Mail (actuellement poursuivi en justice par la duchesse de Sussex)  révèle ce matin en exclusivité les confessions d’un photographe qui a travaillé avec Meghan Markle alors qu’elle était encore une actrice peu connue.

Le photographe explique que juste avant d’être connue comme la petite amie du prince Harry, l’actrice américaine était réputée pour être particulièrement exigeante lors des séances photos auxquelles elle participait. 

"Elle était désagréable et exigeante, elle venait avec toute sa clique, exigeait le champagne le plus cher et fixait un ensemble de règles très strictes – dont l’interdiction de photographier ses pieds", explique le photographe professionnel, qui a vite compris que l'actrice n'aimait pas cette partie de son corps.

"C'était un peu comme dans le film "Mean girls", sa clique observait tout le monde, faisait ses commentaires et rigolait dans son coin", se souvient-il.

Les pieds de la duchesse de 38 ans étaient devenus un sujet d'article lorsqu'elle avait dû ôter ses chaussures lors d'une visite d'état en Nouvelle-Zélande en 2018.  Une cicatrice laissait penser que l'actrice s'était fait enlever un valgus. 

Ce photographe révèle aussi que la jeune femme était un peu une caricature de la diva et agissait comme si elle était une super star: "Elle arrivait avec une casquette de baseball, la tête penchée, comme si elle était très célèbre et poursuivie par des paparazzis. Elle agissait comme une star de catégorie A, alors qu'elle était plutôt de catégorie D", estime le professionnel.

"Mais si Meghan Markle avait une qualité, c'était dès qu'on disait "action", elle savait prendre la pose et se mettre en valeur", révèle le directeur photographique.

"D'autres photographes ont adoré travailler avec elle, la trouvant exigeante, mais pas pour autant désagréable. Quand je l'ai photographiée, quelques semaines plus tard, sa relation avec le prince Harry était révélée au grand jour, peut-être que cela lui était déjà monté à la tête", conclut le photographe, célèbre dans le milieu de Hollywood qui a exigé l'anonymat.

Le Daily Mail fait partie depuis deux semaines d'une liste de médias avec lesquels le prince Harry et son épouse ont décidé de ne plus collaborer considérant qu'ils ont bénéficié d'un traitement inadéquat et injuste de leur part.

Vos commentaires