En ce moment
 

Le COUP DE COM' des amies de Meghan Markle fait grincer des dents: "Il reflète l'état de désespoir de la duchesse"

Le COUP DE COM' des amies de Meghan Markle fait grincer des dents:

Cinq amies de Meghan Markle ont décidé de sortir du silence dans le magazine People pour défendre leur amie devenue nouvelle duchesse de Sussex, victime de nombreuses attaques, notamment dans le conflit qui l'oppose à son père, Thomas Markle. Une démarche très surprenante, compte tenu du fait que l'ancienne actrice américaine a désormais à sa disposition une équipe composée des porte-paroles les plus expérimentés du pays.

Ce matin, les éditos à ce sujet dans la presse britannique pullulent. Tous se posent la même question: pourquoi
Meghan Markle s'obstine-t-elle à vouloir se défendre alors que la devise de la Firmest et a toujours été "Never complainnever explain" (Ne jamais se plaindre et ne jamais livrer des explications).

Le Palais était-il au courant d'un telle opération de communication pour redorer le blason de Meghan Markle? Selon le Daily Mail, il apparait que non. Et que Meghan, a mis son staff, au courant quelques minutes (seulement) avant l'impression de ces témoignages.

Mais comme le dit Jan Moir, éditorialiste pour le Mail Online, "cette opération de communication organisée en douce reflète sans doute l'état de désespoir dans lequel se trouve l'actrice américaine. Cela suggère qu'elle ne savait vraiment pas à quoi elle s'engageait quand elle a épousé le prince Harry et quand elle a rejoint (les contraintes de) la famille royale dans la plus grande ignorance..."

Pour Janet Street Porter, "un tel déballement dans la presse, relève plus d'une attitude de star de télé réalité plutôt que d'un membre de la famille royale. Pourquoi Meghan et Harry ne peuvent-ils pas juste demander conseil à leur équipe de communication comme le font si bien Kate et William? C'est parce que Meghan et Harry n'aiment pas qu'on leur dise ce qu'ils doivent faire."

Dickie Arbiter, ancien porte-parole de Buckingham Palace qui a travaillé pour Diana et Charles redoute que "la parution de cet article ne soit que le début des ennuis". Et de développer: "Cela pourrait exacerber les problèmes au lieu de les contenir. Cet article a été rédigé avec l'accord de Meghan et cela va ouvrir la boîte de Pandore. S'épancher sur les problèmes avec son père, par exemple, ne fait que rouvrir la blessure et je pense que cela va tout aggraver."

Et l'ancien expert du palais de se demander "pourquoi ces fameuses amies se sont-elles exprimées sous le couvert de l'anonymat? Ces témoignages perdent en crédibilité parce qu'ils sont anonymes. Mais les principales concernées avaient-elles peur de devenir persona non grata au sein du Palais?

Vos commentaires