En ce moment
 

Sébastien de "Vu à la télé", brûlé au visage dans un bar: "Au-delà des brûlures, l’aspect psychologique n’est pas évident" (vidéo)

Sébastien, candidat phare de l'émission "Vu à la télé", dans laquelle il s'est fait remarquer avec son compagnon Michaël, a été victime d'un lourd incident dans un bar à Mons. Brûlé au deuxième degré, il a été contacté par notre journaliste Amélie Schildt.

Vous les connaissez comme interlocuteurs récurrents dans l'émission "Vu à la télé" diffusée sur RTL-TVI. Sébastien et Michaël forment ce couple sympathique qui commente les émissions télévisées avec humour et discernement.

Le patron met le feu au bar sans avertir ses clients

Ce lundi, Sébastien a publié sur sa page Facebook officielle le récit d'un accident dramatique qui lui est arrivé le 22 mars dans un bar de Mons. Il raconte: "Alors que nous étions Michaël et moi avec des amis de passage dans un bar sur une place de Mons après un anniversaire, le patron a aspergé son comptoir de Méthanol sans en avertir les clients et y a mis le feu. J’étais avec Michaël et nos amies à plus d’un mètre cinquante du comptoir, je me suis étonné de ces flammes qui pour moi étaient dangereuses dans un établissement de boisson, j’ai alors encore reculé contre le mur à quelques centimètres."

"J’ai pris littéralement feu"

Et de poursuivre: "Soudain, j’ai reçu une projection d’un liquide sur le visage. A peine une seconde plus tard, nous avons entendu un souffle sourd et une onde de choc [comme celui que peut faire un cracheur de feu] et une boule de feu est arrivée droit sur moi au niveau du visage (où j’avais reçu les gouttes de produit)... j’ai pris littéralement feu. Ma tête était un brasier et brûlait ainsi que mes cheveux, mon torse sur laquelle ma chemise avait fondu... Michaël [mon héros] a pu m’éteindre et me venir immédiatement en aide sous la stupeur de nos proches présents."

L'homme a dû être transporté d'urgence à l'hôpital. Il est actuellement en convalescence. Il a partagé des photos de ses brûlures. Attention, cette publication ne convient pas aux âmes sensibles. Contactée par nos soins, la police de Mons confirme qu'une plainte a bien été déposée.

Marqué physiquement et psychologiquement 

Amélie Schildt, notre journaliste spécialiste des infos télé, cinéma et culture, a pu contacter le candidat. Brûlé au deuxième degré, le candidat est marqué physiquement, mais aussi psychologiquement, comme il l’explique dans l’entretien.

"J’ai une partie des cheveux qui avait brûlée ici sur le haut de mon crâne", indique l'homme. "Donc ça m’a forcé à couper le reste. Au niveau du visage, c’est le cou et l’oreille du côté droit qui sont un peu plus atteints."

"J'entends encore la boule de feu"

"Au-delà des brûlures, il y a l’aspect psychologique qui n’est pas évident", confie Sébastien Delhez. "J’entends des bruits la nuit, j’entends le souffle que j’avais entendu peu avant la boule de feu. Ce sont des choses qui marquent. Comme une eau un peu chaude, lorsqu’on va sous la douche".

Un témoignage qui incite à la prudence dans ce type de bar.

Vos commentaires