En ce moment
 

Sa maman, le Sida, l'écologie: Yves Van Laethem se dévoile en partageant 6 "musiques de sa vie" (vidéo)

Sa maman, le Sida, l'écologie: Yves Van Laethem se dévoile en partageant 6
CORONAVIRUS

Chaque dimanche sur Bel RTL, Sandrine Dans reçoit une personnalité qui propose sa programmation musicale et la commente. Quelle est la "madeleine musicale" de son enfance? Quelles sont les chansons qui lui donnent la chair de poule? Quel est le titre qu'elle a le plus écouté pendant son adolescence? Quel artiste l'a fait danser le jour de son mariage?

Ce dimanche dans "les musiques de ma vie", retour sur les grands moments de la vie d'Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19.

Charles Aznavour - La mama

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"J’ai fait ce choix car j’adore Charles Aznavour, sa voix me fascine, l’éventail de ce qu’il a fait comme chansons est assez extraordinaire, à travers des décennies. C’est un des plus beaux titres je pense, qui rend hommage à la mère. Elle a été très importante dans ma vie, elle a accompagné toute mon existence. On a aussi vécu la fête des mères d'une manière un peu particulière cette année, c’est pour cela que cette chanson était mon premier choix."

Jacques Brel - Mon père disait

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"On connait tous "Le plat pays", "Ne me quitte pas" et autres, mais ce titre évoque le père, il me semblait bon de parler de l’autre élément fondamental de la famille, mais c’est aussi une très belle ode à la Belgique, une ode à un pays. Il nous parle avec les tripes de ce pays. Je suis très attaché pas seulement à la Belgique, à l’Europe aussi. Je suis attaché au fait que nous devions vivre ensemble dans ce petit pays qui peut encore nous apporter beaucoup de choses au sein de l’Europe."

Barbara - Sid'Amour à mort

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"Ce choix vient d’une première pandémie qui m’a plus occupée ou frappée, c’est la pandémie du HIV, qu’on a tendance peut-être à oublier dans nos régions. Mais elle nous a énormément touchés, frappés dans les années 80, 90, lorsqu’on devait soigner des gens atteints d’une pathologie non curable. Ce n’était pas la même pathologie aiguë que nous voyons ici, mais c’était des personnes qu’on accompagnait pendant des mois, parfois des années, en ayant pas grand-chose à leur offrir, sauf des solutions temporaires. Il ne faut pas oublier que cette pandémie a frappé 100 fois plus de personnes que le Covid. Mais le HIV a surtout touché des pays en voie de développement, comme l’Afrique. C’est un contexte totalement différent mais qui a longtemps imprégné mon existence médicale."

Pascal Danel - Les neiges du Kilimanjaro

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"Ca évoque l’Afrique. J’y suis attaché, j’y retourne chaque année donner cours. Ca évoque aussi les grands voyages, j’adore voyager et découvrir le monde. Ca évoque aussi indirectement une forme d’écologie car les neiges du Kilimandjaro ont presque totalement disparu. C’est un des multiples impacts visibles d’une autre pandémie qui nous menace, la pandémie climatique. Qui sera peut-être plus lente à venir mais qui ne sera pas plus facile à gérer. Notre mode de fonctionnement devra être profondément modifié."

Leonard Cohen – The letters

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"J’aime les voix un peu particulières, graves, prenantes. Dans ce titre, il parle de missives non ouvertes, incomprises. On peut voir dans mon choix tout ce qu’on voudra par rapport à des missives que le politique n’a pas compris, que la société n’a pas compris… Elle se termine malgré tout en disant que la personne à son tour va commencer à écrire des lettres. C’est un message d’espoir. Je suis fasciné par Leonard Cohen, qui est un extraordinaire poète canadien. Toutes ses chansons me bercent, surtout quand je lis. J'adore lire avec de la musique classique, ou Leonard Cohen.

Déjeuner en paix – Stefan Eicher

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"C’est un peu un clin d'oeil, pour terminer avec quelque chose de moins sérieux. C’est un grand plaisir pour moi de déjeuner en paix. De prendre mon petit-déjeuner à mon aise, de caresser mon chat en même temps et de prendre le temps de vivre. J’essaye de garder ce plaisir matinal."

Pour écouter l'entièreté de l'émission, rendez-vous sur le RTL PLAY

 

Vos commentaires