En ce moment
 

R. Kelly à nouveau en liberté: il a réussi à payer les milliers de dollars qu'ils devait à son ancienne femme

R. Kelly à nouveau en liberté: il a réussi à payer les milliers de dollars qu'ils devait à son ancienne femme
ISOPIX

Le chanteur R. Kelly, déjà inculpé par la justice après des accusations d'atteintes sexuelles sur mineures, a été remis en liberté samedi après avoir payé sa pension alimentaire, a constaté un journaliste de l'AFP.


"On va arranger toute cette situation"

La star du R&B avait été placée en détention mercredi pour défaut de paiement de pension alimentaire. R. Kelly, 52 ans, a été libéré samedi après avoir payé la somme de 161.000 dollars qu'il devait régler à son ancienne femme. "Je vous promets qu'on va arranger toute cette situation. C'est tout ce que je peux vous dire pour l'instant", a simplement déclaré la vedette à des journalistes à sa sortie de prison.

C'est la deuxième fois que R. Kelly est libéré de la prison du comté de Cook, où se trouve Chicago, sa ville d'origine.

Il en était déjà sorti le 25 février après avoir mis plusieurs jours à payer une caution de 100.000 dollars dans une autre affaire: il est accusé d'abus sexuels sur quatre femmes, dont trois mineures.


Dix chefs d'accusation contre lui

Dix chefs d'accusation, chacun puni de trois à sept ans de prison, ont été retenus contre lui pour ces agressions présumées commises entre 1998 et 2010. "Cet homme est présumé innocent", a rappelé samedi son avocat Steve Greenberg devant les journalistes.

R. Kelly doit se représenter dans la justice, dans le cadre de ces deux affaires séparées, plus tard dans le mois.


Accusations répétées de détournements de mineures

Depuis plus de deux décennies, le chanteur, interprète notamment du tube "I Believe I Can Fly", a fait l'objet d'accusations répétées de détournements de mineures.

Il a par ailleurs été acquitté en 2006 de l'accusation d'avoir réalisé une vidéo pornographique avec une mineure. "Il ne pense pas que sa carrière soit finie", a jugé son avocat samedi.

Vos commentaires