En ce moment
 

Les mercredis d’Amélie: que cache l'étrange complicité entre Lady Gaga et Bradley Cooper? La chanteuse réagit

Les mercredis d’Amélie: que cache l'étrange complicité entre Lady Gaga et Bradley Cooper? La chanteuse réagit
© Isopix

Comme chaque mercredi, Amélie Schildt s'est penchée sur les temps fort de l'actualité culturelle. Le retour d’Enrico Macias, le duo choc de Bradley Cooper et Lady Gaga, et les recettes préférées de Johnny...

Le retour d’Enrico Macias

"A 80 ans, L'artiste revient avec un nouvel album. Il revisite ses plus grands tubes, avec un orchestre. Comme par exemple, l’Oriental, un titre qui a plus de 50 ans. Enrico Macias s’est entouré de 6 musiciens, il reste dans l’air du temps puisqu’il partage aussi un duo avec Kendji Girac. C’est son petit-fils qui lui a fait découvrir. Ce qui est fou, c’est qu’à 80 ans, il a encore plein de beaux projets en tête. Il aimerait par exemple se lancer dans la comédie musicale", explique Amélie Schildt.


Le duo choc de Bradley Cooper et Lady Gaga

Les réseaux sociaux s’embrasent depuis le duo enflammé entre Lady Gaga et l’acteur Bradley Cooper lors des Oscars dimanche. La réalité a–t-elle rejoint la fiction? Regardez la complicité des acteurs...

Alors Bradley Cooper est en couple avec Irina Shayk. Le mannequin était présent dans la salle, mais ça n’empêche pas le public d'imaginer l'acteur et Lady Gaga ensemble dans la vraie vie. A tel point que la chanteuse a réagi sur Instagram. Elle a précisé que Bradley Cooper était un ami sincère et surtout un génie artistique. Et donc a priori, rien de plus. 

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Les recettes préférées de Johnny

Pour les amateurs de cuisine et de Johnny HallydayJacqueline Benoit, l'ancienne cuisinière du rockeur, a travaillé pour Johnny pendant 6 ans. Elle a rassemblé les recettes préférées du chanteur dans un ouvrage. Ca va de la truffade auvergnate, à la moussaka préparée par la maman de Sylvie Vartan.

Vos commentaires