En ce moment
 

Le coup de gueule de Philippe Etchebest contre Emmanuel Macron: "Il doit faire quelque chose maintenant" (vidéo)

Le coup de gueule de Philippe Etchebest contre Emmanuel Macron:

Le chef a réagi à l’allocution du président français ce dimanche 14 juin. Il tire la sonnette d’alarme sur la situation de l’horeca en France.

Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des cafés et restaurants en Île-de-France pour ce lundi 15 juin. Cette ouverture qui intervient un peu plus tôt que prévu, était espérée par les restaurateurs de la région. Mais nombre d’entre eux souhaitaient la fin de la distanciation d’un mètre entre chaque client. Celle-ci réduit le nombre de couverts possibles et suscitent les interrogations des patrons sur la rentabilité de leur commerce.

Interrogé sur France 2 par Laurent Delahousse, quelques instants après le discours d’Emmanuel Macron, Philippe Etchebest ne cachait pas son amertume. "Le chiffre d'affaires aujourd'hui réalisé est à peu près à 45 %. Alors c'est une très bonne nouvelle pour les restaurateurs de l'Ile-de-France, mais avec des distanciations sociales et un modèle économique qui sera réduit de moitié, et qui ne sera pas viable malheureusement", a-t-il commencé, déplorant ne pas avoir été "entendu" par le Ministère de l'Economie.

Le juré de Top Chef a mis en garde contre le risque de faillites en cascade, puis s’est adressé directement à Emmanuel Macron : "Il doit faire quelque chose maintenant. C'est lui le patron, c'est lui le boss. Si notre proposition n'est pas bonne, alors il faut en trouver une autre rapidement pour sauver le secteur et tous ceux qui dépendent de notre activité économique. J'ai envie de dire, monsieur le président, l'hôtellerie-restauration, et plus largement le tourisme, est en grand danger alors ne regardez pas ailleurs". Et de conclure : "Si nous n'existons plus demain, ça sera plus beaucoup plus compliqué, je vous l'assure".

Une vidéo DailyMotion a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires