En ce moment
 

Kendall Jenner prétentieuse dans une interview, elle s'attire les foudres de ses collègues mannequins

Kendall Jenner prétentieuse dans une interview, elle s'attire les foudres de ses collègues mannequins
 
 

Kendall Jenner devrait apprendre à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Elle aurait ainsi pu éviter de se mettre à dos ses collègues mannequins.

Kendall Jenner, l’une des célèbres filles du clan Kardashian, est une mannequin très demandé depuis plusieurs années. Elle défile pour les plus grands couturiers, fait la couverture de nombreux magazines et accorde des interviews. Mais la dernière en date a du mal à passer auprès de ses collègues.


"Ces filles qui vont faire 30 défilés par saison ou ces filles qui font n’importe quoi"

Kendall était interrogée par The Love Magazine, à l’occasion des dix ans de cette revue anglaise. Lors de cet entretien, elle a expliqué être "hyper sélective" pour les défilés auxquels elle choisit de participer, pas comme "ces filles qui vont faire 30 défilés par saison ou ces filles qui font n’importe quoi. Grand bien leur fasse".


"Je ne m’étais jamais sentie aussi indirectement insultée de toute ma vie"

C’est cette phrase qui a choqué et énervé ses collègues. En effet, Kendall a été la mannequin la mieux payée l’année dernière et est issue du riche clan Kardashian, les autres mannequins n’ont surement pas les mêmes revenus et le même genre de famille. Certaines d’entre elles se sont d'ailleurs emparées des réseaux sociaux pour faire part de leur mécontentement à la jeune femme. "Je ne m’étais jamais sentie aussi indirectement insultée de toute ma vie… C’est tellement facile quand vous être traitée de superstar dans ce métier", a commenté Irina Djuranovic.

"Ces filles qui font n’importe quoi essaient de faire leur trou dans ce métier ET de gagner assez pour vivre et faire vivre leur famille ! Au fait, c’est 70 défilés par saison et on est hyper fières de chaque fille qui y arrive", s’est énervée la mannequin Daria Strokous dans une story sur Instagram. "Je n’ai pas de mots… Peut-être que ces filles ont besoin de payer leurs factures ?", a renchéri Vitaé Sidorkina, qui a déjà posé pour Sports Illustrated.

De son côté, la top model polonaise Jac Jagaciak a répliqué : "Tellement irrespectueux pour 99 % des gens qui font ce métier. Oui, elles travaillent dur pour y arriver. C’est ça la vraie vie !".


"En parlant, elle s’est rendu compte que le chiffre était plus proche de 80"

Un porte-parole de Kendall a expliqué au magazine People que la jeune femme n’avait pas voulu dire ça et que la phrase avait été sortie de son contexte. "En parlant, elle s’est rendu compte que le chiffre était plus proche de 80 (défilés par saison). D’où la fin de sa phrase. Elle admire leur acharnement et leur travail", a-t-il précisé.

Ces maigres "excuses" risquent de ne pas convaincre grand-monde et la sœur de Kim Kardashian devra sûrement essuyer quelques mauvais regards lors de son prochain défilé. Peut-être même un croche-pied.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires