En ce moment
 

Dans son nouvel album, Mika fait chanter sa maman, malade : "J'ai décidé de célébrer une femme qui était dans l'ombre" (vidéos)

  • Malade, la maman de Mika chante sur son nouvel album : "Je voulais capter son émotion"

  • Mika raconte comment est né son nouvel album : "Mon nom était devenu une marque"

 

Ce vendredi 4 octobre sort le nouvel opus du chanteur, que nous avons rencontré. Il nous a beaucoup parlé de son papa, à l'origine de son album, mais aussi de la place qu'y prend sa maman, atteinte d'un cancer.

Dans le nouvel album de Mika, My Name Is Michael Holbrook (son vrai nom du chanteur), la mère du chanteur trouve une place important. Elle chante en fin d'album et le single Tiny Love lui est consacré. Ce n'est pas un hasard…

"Pendant l'écriture de cet album, pendant la première semaine, lorsque j'ai écrit la première chanson, elle tombe malade, raconte-t-il. Et la sévérité de sa maladie évolue et s'intensifie. Et au lieu de la cacher, cette chose qui touche ma famille, j'ai décidé de la mettre dans l'album, et de mettre la voix de ma mère aussi dans l'album, de fêter, de célébrer une femme qui était dans l'ombre et qui m'a formé."

Depuis l'enfance, c'est en effet la maman de Mika qui le fait chanter. Elle a toujours été très présente à ses côtés, tout comme ses sœurs. Le chanteur parle de son "clan". Du coup, quand sa mère tombe malade, il veut la laisser s'exprimer : "Quand ma mère chante à la fin de l'album, c'est parce que je voulais capter son état, son émotion. Je parle d'elle avant dans l'album, je parle de ma soeur. Je voulais que ces femmes puissent prendre la dernière parole. Mettre leur voix sur l'album. Comme ça c'est pas juste moi qui raconte leur histoire, mais aussi elles."


"Mon nom était devenu une marque"

Avant d'enregistrer cet album, c'est un road-trip aux Etats-Unis qui a permis à Mika de se redécouvrir. "Je me suis dit : je dois découvrir quelque chose de nouveau sur moi-même. J'ai envie de me reconnecter avec moi-même, je me sentais un peu éloigné. C'était comme si mon nom était devenu une marque. Je n'étais pas à l'aise avec ce sentiment-là. Je voulais réclamer mon propre nom, ma propre identité", nous explique-t-il.

Pour y parvenir, il prend la route, avec ses chiens, vers Savannah, en Géorgie. Là, il  part sur les traces de son père. "J'ai visité le cimetière de Bonaventure, j'ai vu toutes les tombeaux de la famille, et j'ai vu mon nom civil écrit sur un tombeau, à moitié effacé avec le temps. C'était comme un film de Tim Burton. J'ai eu cette idée : je suis Michaël Holbrook, un nom que j'ai jamais assumé parce que j'ai été Mika depuis ma naissance, mais mon nom civil, c'est Michael Holbrook"

Vos commentaires