En ce moment
 

Cette actrice de "Plus Belle la vie" voit sa photo topless censurée par Instagram: voici sa réaction

Cette actrice de
© Instagram @pauline_bression
 
 

Le 2 août dernier, Pauline Bression, comédienne de "Plus Belle la vie", postait une photo sur Instagram. Le cliché, dans lequel elle nageait topless, a été supprimé par le réseau social.

Pauline Bression est actuellement en vacances avec sa collègue de "Plus Belle la vie", Dounia Coesens. Il y a deux jours, les amies ont pris un bain de boue et elles ont publié des photos sur Instagram. Sur le premier cliché, qui se trouve sur le compte de Dounia Coesens, on peut voir les femmes recouvertes de boue. Elles sont topless mais leurs seins sont recouverts par des émojis.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Pauline Bression avait elle aussi posté cette photo, mais également un deuxième cliché dans laquelle on la voit nager dans une eau turquoise, toujours topless, ses seins apparaissant à travers l'eau. Cette photo n'a visiblement pas plu à l'algorithme d'Instagram qui l'a censurée et supprimée. Cela a provoqué la colère de la comédienne.

Hier, Paulien Bression a donc reposté la même photo, avec deux émojis fleurs cachant ses tétons cette fois. Et elle fait part de son agacement en commentaire. "Cette photo postée hier a été supprimée sans même une notification, une alerte, rien. On voyait que je n’avais pas de haut de maillot de bain sans pour autant être une photo nue, loin de là. Avec mon amie qui l’a faite, on la trouvait simplement jolie. Est-ce qu’un homme a déjà vu son post disparaître parce qu’on y devinait son téton ? À quel moment les règles de publication sur Instagram sont dictées par tant de machisme et d’hypocrisie ?! Tout ça me dégoûte !!!! Et quant aux 9 autres photos de l’album, elles ont disparu avec alors qu’on n'y voyait pas même une épaule ! Honte à ce machisme puant !"

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires