En ce moment
 

Cécile de France et Yolande Moreau parlent de "Rebelles": un film où "les femmes ne sont pas des pleurnicheuses" (vidéo)

Les comédiennes belges Cécile de France et Yolande Moreau étaient sur le plateau du RTL INFO 13h ce jeudi. Elles sont venues présenter leur nouveau film, "Rebelles", qui sortira le 27 mars prochain.

L'action du film se déroule à Boulogne-sur-Mer. Cécile de France incarne Miss Nord Pas de Calais 2005. Elle revient dans la caravane de sa mer et retrouve un boulot. "Revenir après 15 ans, c'est une régression pour elle et elle a beaucoup de mal avec ses origines prolétaires, explique Cécile de France. Elle a honte, elle n'assume pas, elle ne veut pas se mélanger. Je vais devoir aller travailler à l'usine et je vais rencontrer le personnage de Nadine, interprété par Yolande. Je suis assez méprisante, assez détestable. Avec le personnage interprété par Audrey Lamy, elles vont m'aider."

Le personnage interprété par Yolande Moreau, "c'est une brave mère de famille, bosseuse, qui prend les choses en main chez elle parce que son mari est au chômage. Elle aime ses enfants. Et elle est peut-être celle qui a le plus les pieds sur terre, encore que… Je pense que c'est elle qui est la plus raisonnable au début, mais ça ne dure pas très longtemps".

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Olivier Schoonejans: On le classe dans quelle catégorie ce film ?

Cécile de France: "On ne peut pas trop le mettre dans une boîte parce que c'est à la fois un western moderne, une comédie noire un peu grinçante, un vrai polar avec plein de rebondissements et de surprises. C'est un film qui dénote et qui est très atypique."

Yolande Moreau: "Et plein de fausses pistes, on ne sait pas où on nous emmène. Au départ, on croit que c'est une comédie sociale, mais pas du tout. On peut penser ça au début."

Olivier Schoonejans: C'est un peu Thelma et Louise dans le Nord Pas de Calais ?

Cécile de France: "En plus drôle encore."

Olivier Schoonejans: Les femmes qui avaient l'air soumises et inférieures réussissent à tenir tête aux hommes.

Yolande Moreau: "Ce que j'aime bien, c'est que ce ne sont pas des pleurnicheuses, ce ne sont pas des pleureuses. Ce sont des femmes qui, tout à coup, se prennent en main. Alors qu'elles sont dans la banalité au départ, elles découvrent un sac de pognon, elles décident de le garder. C'est profondément amoral. J'aime bien. C'est un film qui va contre le côté bienpensant du moment. Il y a plein de codes différents. On ne sait jamais à quoi s'attendre la minute suivante."

 

Olivier Schoonejans: Un des personnages du film vous dit: une femme c’est faible. C’est ce que pensent beaucoup d'hommes selon vous ?

Cécile de France : "Oh non, j'en connais des hommes qui pensent que les femmes sont fortes. Là, elles ont le pouvoir d'agir et elles le prennent. C'est vrai que c'est à nous de le prendre, de prendre notre destinée en main, d'arrêter de subir, d'agir, de refuser d'être victimes. Je trouve qu'au cinéma, les femmes sont souvent les victimes collatérales des erreurs des hommes. Ici, les erreurs, elles les commettent elles-mêmes."

Olivier Schoonejans:  Le film se joue à la frontière Belge, avec des Belges dans l'histoire… Ça vous plait ce côté-là ?

Yolande Moreau : "Ça pourrait être un film belge par rapport aux dialogues. Je trouve cela bien tricoté et culotté, c'est peut-être pour ça que ça s'apparente pour moi à la Belgique. Le décor était extrêmement bien choisi. C'est un port de pêche et je trouve cette ville de Boulogne assez belle."

Cécile de France : "Ce film aurait pu être belge. Il y a beaucoup d'acteurs belges dans le film. Il y a quelque chose aussi de l'Angleterre, les films qui mêlent l'esprit prolétaire, les faubourgs ouvriers et l'humour en même temps, sans que ce soit misérabiliste ou triste. Le décor de Boulogne sur mer est parfait pour la comédie noire et l'esprit loufoque."

Vos commentaires