En ce moment
 

Capucine Anav traitée de raciste après avoir comparé les cheveux crépus à des "balais à chiotte"

Capucine Anav traitée de raciste après avoir comparé les cheveux crépus à des
©Instagram @capucineanavoff

Capucine Anav aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Sur son compte Snapchat, elle a comparé les cheveux crépus à "un balai à chiottes".

Capucine Anav aurait dû penser à surveiller son langage. L’ancienne chroniqueuse de TPMP a parlé d’un produit capillaire à base d’huile d’argan sur son compte Snapchat. "Il est très bien pour les cheveux secs qui sont un peu crépus, explique-t-elle, un peu comme un balai à chiottes, pardon de l’expression." Plutôt que de s’excuser après, elle aurait mieux fait de se taire. Les propos jeune femme ont tout de suite fait réagir sur les réseaux. "Dire que nos cheveux ressemblent à un balai à chiottes est un manque de respect à toute une communauté, réagit une internaute sur Twitter." Ou encore: "Meuf, nos cheveux ont plus de prestance que toi."

Capucine a décidé de se justifier dans une deuxième vidéo. Elle n’a fait qu’envenimer les choses: "Je vais peser mes mots parce que sinon ça va encore faire polémique. Vous êtes là à dire: 'Nous on est trop fiers de nos cheveux, t'as un problème avec nos cheveux'. Non, vous n'êtes pas très fiers, sinon vous ne perdriez pas votre temps à écrire ce genre de commentaires. Justement, vous êtes en train de vous afficher en fait." Finalement, elle a fini par présenter de vraies excuses. "Quand j'ai dit les cheveux crépus, c'était pas du tout le message que je voulais faire passer concernant les cheveux des personnes métisses. Au contraire, je trouve ça sublime, magnifique. Il ne faut pas du tout le prendre personnellement, le tourner comme ça, je voulais juste dire les cheveux très secs et je me suis mal exprimée."

Mais depuis, elle a perdu beaucoup d’abonnés et la polémique continue d’enfler sur les réseaux sociaux.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires