En ce moment
 

Karl Marx devient le héros d'un dessin animé

Karl Marx devient le héros d'un dessin animé
© Belga

Imberbe, mince, un look de dandy romantique: Karl Marx est le héros d'un dessin animé commandé par le service de propagande du Parti communiste chinois (PCC), qui veut rendre le philosophe allemand plus attractif pour les jeunes. Appelée "Le Leader", la série diffusée sur internet vise à rendre les théories marxistes plus accessibles aux Chinois, qui commencent à étudier les thèses du célèbre barbu à partir du collège.

"Il y avait déjà beaucoup de travaux littéraires sur Karl Marx, mais pas vraiment dans un format qui puisse plaire aux jeunes", explique à l'AFP Zhuo Sina, l'une des scénaristes du dessin animé. "Nous voulions combler ce vide. En espérant que les gens comprendront mieux Marx, s'intéresseront à lui et à sa vie."

La série, réalisée par le studio d'animation Wawayu, a été commandée par le service de propagande du PCC et a bénéficié de l'aide d'un organisme étatique de recherche sur le marxisme. "Le Leader" a été commandé à l'occasion du 200e anniversaire l'an dernier de la naissance du philosophe et en pleine campagne du PCC pour renforcer la diffusion du marxisme au sein des écoles, dans un pays qui reste officiellement communiste en dépit des réformes économiques radicales des 40 dernières années.

En Chine, les fonctionnaires, tout comme les journalistes de médias étatiques, doivent également suivre des cours ou examens obligatoires sur le marxisme, notamment afin d'obtenir des promotions hiérarchiques. L'an passé, le président chinois Xi Jinping avait appelé les membres du PCC à lire régulièrement les classiques de Marx, une habitude à ériger en "mode de vie" et en "quête spirituelle".

© Belga

Un étudiant amoureux 

Pour les scénaristes du dessin animé, la principale difficulté aura été de trouver un compromis entre l'impératif de divertissement et l'authenticité historique, explique Zhuo Sina. "On ne peut pas écrire n'importe quoi", souligne-t-elle. Des spécialistes reconnus du marxisme ont ainsi participé à l'élaboration des différents épisodes.

"Le Leader" a été lancé fin janvier sur la plateforme de diffusion de vidéo en ligne Bilibili, populaire auprès des amateurs de dessins animés et jeux vidéos. Bilan provisoire: déjà 5 millions de vues, un score plutôt faible dans une Chine peuplée de 1,4 milliard d'habitants. Le dessin animé se concentre sur les jeunes années de Marx. Habillé d'une élégante redingote beige, il étudie avec passion le travail des philosophes allemands Kant et Hegel à l'université. Des moments entrecoupés de tendres séquences avec Jenny von Westphalen, sa future femme.

Mais l'intrigue manque parfois de naturel, la priorité étant de faire passer les théories du philosophe. "Voilà tout le propos", estime Jeroen de Kloet, professeur à l'Université d'Amsterdam, spécialiste de la jeunesse et des médias en Chine. "C'est l'Etat qui apprend aux jeunes en quoi consiste le marxisme."

La plateforme Bilibili permet aux internautes d'écrire des commentaires qui défilent directement sur l'écran et sont visibles par tous les spectateurs, une fonction très populaire en Chine. Si certains utilisent cette fonction pour faire part de leur intérêt, d'autres en profitent pour offrir un point de vue critique sur la religion ou le droit du travail, questions chères au coeur de Marx.


Un débat intitulé "Marx a raison"

Dans une Chine qui compte de nombreux milliardaires et a repris beaucoup d'éléments de la société capitaliste, le dessin animé présente un fort contraste, estime-t-il: "Quand vous sortez de chez vous à Pékin, vous voyez une tout autre réalité" que celle de la série. "Le Leader" n'est pas la première tentative du PCC de populariser les préceptes marxistes. L'an passé, le bureau de propagande du PCC a fait diffuser à la télévision publique un débat intitulé "Marx a raison", où experts, professeurs et étudiants débattaient des théories de l'économiste.

En janvier, l'agence de presse officielle Chine nouvelle saluait par ailleurs le succès d'une version enfantine illustrée de l'oeuvre majeure de Marx, "Le Capital", destinée aux 8-14 ans. "Le Leader" est une "tentative d'élaboration par le gouvernement d'une façon de communiquer qui puisse davantage plaire aux jeunes", analyse Christina Xu, spécialiste de l'internet chinois.

Reste que les critiques des spectateurs du dessin animé sont plutôt négatives. Mais ses créateurs ne comptent pas s'arrêter à cette série: selon la scénariste Zhuo Sina, un long-métrage d'animation serait dans les cartons.

Vos commentaires